Comment le climat et l’activité humaine façonnent un écosystème de montagne

Un champ de maïs dans l’ombre du Kilimandjaro, Tanzanie. Photo : Cheryl-Samantha Owen/NPL

Une étude détaillée de la plus haute montagne d’Afrique explore la façon dont le climat module les effets de l’utilisation des terres par les humains. Son action sur les plantes, les animaux, les micro-organismes et un large éventail de fonctions écosystémiques.

Les origines de la vie dans les montagnes

unmondesciences.fr

Afin de protéger les espèces montagnardes et leurs habitats, il est essentiel de mieux comprendre leur fonctionnement. C’est dans ce but qu’une étude sur la biodiversité en montagne a été réalisée. Les chercheurs ont analysé des séquences d’ADN de plus de 1800 organismes sur le mont Kinabalu (4 095 m) à Bornéo (Malaisie). Leur recherche révèle les mécanismes évolutifs qui ont conduit à la haute et unique biodiversité de la montagne.

Pourquoi les oiseaux se reproduisent aux sommets des montagnes ?

Le colibri Aglaiocercus Kingii en Équateur.

Les chaînes de montagnes abritent un tiers de toutes les espèces terrestres. Ces endroits ont longtemps fasciné les biologistes, mais ils sont difficiles à explorer et à étudier. Les connaissances actuelles des scientifiques sur la répartition de la diversité des espèces sur les montagnes sont incomplètes. De même pour leur compréhension de la façon dont le nombre total d’espèces et les taux de formation de nouvelles espèces (spéciation) varient dans les chaînes de montagnes.

Dossier photo : GR 20

En juillet 2018 je suis partie faire la moitié sud du GR 20 avec 4 cousins. Cette randonnée a duré une semaine et elle ne fut pas sans péripéties dangereuses. Malgré ça, ce fut la meilleure expérience de ma vie. Nous étions chaque jour au plus proche de la nature, nous nous levions tous les matins à environ 6 heures et nous marchions pendant à peu près 8 heures tous les jours avec un maximum de 12 heures entre les refuges d’Asinau et de Paliri.

Nous passions nos journées dans les montagnes Corses, entourés par de magnifiques paysages dont je vous en montre la plupart dans ce dossier photos.

Entre Conca et Paliri :
Environ 12 km / 160 m de dénivelé positif et 970 m de dénivelé négatif.


Entre Paliri et Asinau :
Environ 15 km / 440 m de dénivelé positif et 900 m de dénivelé négatif.

Cairn

Entre Asinau et Matalza :
Environ 10 km / 650 m de dénivelé positif et 550 m de dénivelé négatif.

De Matalza à Usciolu :
Environ 10.5 km / 400 m de dénivelé positif et 650 m de dénivelé négatif.

De Usciolu à Prati :
Environ 10.5 km / 700 m de dénivelé positif et 750 m de dénivelé négatif.

De Prati à E Capannelle :
Environ 17 km / 890 m de dénivelé positif et 600 m de dénivelé négatif.

De Capannelle à Vizzavona :
Environ 14 km / 900 m de dénivelé positif et 220 m de dénivelé négatif.

Pour en savoir plus sur toutes les étapes et les refuges du GR 20 aller sur le site : http://www.le-gr20.fr/pages/les-etapes/

Auteur : Julia Audras