Comment le climat et l’activité humaine façonnent un écosystème de montagne

Un champ de maïs dans l’ombre du Kilimandjaro, Tanzanie. Photo : Cheryl-Samantha Owen/NPL

Une étude détaillée de la plus haute montagne d’Afrique explore la façon dont le climat module les effets de l’utilisation des terres par les humains. Son action sur les plantes, les animaux, les micro-organismes et un large éventail de fonctions écosystémiques.

Les origines de la vie dans les montagnes

unmondesciences.fr

Afin de protéger les espèces montagnardes et leurs habitats, il est essentiel de mieux comprendre leur fonctionnement. C’est dans ce but qu’une étude sur la biodiversité en montagne a été réalisée. Les chercheurs ont analysé des séquences d’ADN de plus de 1800 organismes sur le mont Kinabalu (4 095 m) à Bornéo (Malaisie). Leur recherche révèle les mécanismes évolutifs qui ont conduit à la haute et unique biodiversité de la montagne.

Pourquoi les oiseaux se reproduisent aux sommets des montagnes ?

Le colibri Aglaiocercus Kingii en Équateur.

Les chaînes de montagnes abritent un tiers de toutes les espèces terrestres. Ces endroits ont longtemps fasciné les biologistes, mais ils sont difficiles à explorer et à étudier. Les connaissances actuelles des scientifiques sur la répartition de la diversité des espèces sur les montagnes sont incomplètes. De même pour leur compréhension de la façon dont le nombre total d’espèces et les taux de formation de nouvelles espèces (spéciation) varient dans les chaînes de montagnes.

Lier ville et biodiversité

unmondesciences.fr-Lier ville et biodiversité

D’après un article parue le 26 Février 2019 dans la revue Nature, il semblerait que malgré la perte continue de l’habitat causée par le progrès de l’urbanisation, il y a des raisons d’espérer que les villes peuvent être des espaces qui profitent à la fois à la biodiversité et au bien-être humain. Cependant, il faudra un engagement commun des écologistes, des artistes, des décideurs et du grand public.

2080 : Une vision du futur sur le climat en Amérique du Nord

Le 12 Février 2019, les chercheurs en écologie Matthew C. Fitzpatrick et Robert R. Dunn ont publié les résultats de leurs études environnementales dans la revue Nature. Ils ont développé une application sur internet qui permet aux habitants du Canada ou des États-Unis de voir comment va se transformer leur environnement en 2080. Selon ces deux chercheurs, 70 % des villes qu’ils ont étudiées possèdent une ville correspondante du climat à venir, mais elle se situe généralement à des centaines de kilomètres plus au sud.

Un projet contre l’acidification des océans

L’océan contient 50 fois plus de carbone que l’atmosphère et il échange chaque année des quantités importantes de carbone avec cette dernière. En conséquence, l’augmentation continue du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère ne modifie pas uniquement notre climat, cela modifie également nos océans.

Méditerranée : Un pas en avant vers une biodiversité sans plastiques

Le projet Interreg “Plastic Busters MPAs” ou PBMPAs est constitué de 16 partenaires. Il a pour but de protéger du plastique la mer de Méditerranée. À cette fin, 5 millions d’euros ainsi que 43 pays euroméditerranéens aident à la réalisation de cette initiative. Cela va contribuer au maintien de la biodiversité et à la préservation des écosystèmes naturels dans les Aires Marines Protégées (AMP) de Méditerranée.

Les gestes à avoir quand on tient à sa planète

Avant de vous donner quelques conseils pour protéger l’environnement à votre échelle, je vais vous expliquer pourquoi le 21èmm siècle est le siècle de l’effondrement en vous donnant quelques chiffres significatifs. Cela va également nous permettre d’identifier les domaines dans lesquels nous devons nous améliorer, changer les choses et rendre les chiffres moins imposants. Je ne peux pas vous donner 100 % des chiffres mais si vous voulez en savoir un maximum allez sur le site « planetoscope.com ». Bonne lecture.