Amazonie: une source inconnue rejette un gaz nuisible pour l’atmosphère


Les forêts tropicales telles que l’Amazone (ci-dessus) représentent moins de chlorométhane atmosphérique qu’on ne le pensait auparavant. Crédit: Pete Oxford / Minden / NPL

Selon une étude publiée le 8 février 2019 sur le site atmospheric-chemistry-and-physics.net, un composé appauvrissant la couche d’ozone est émis depuis les forêts tropicales. Ce qui suggère aux scientifiques la présence d’une autre source, non identifiée pour le moment, produisant le gaz chimique destructeur.

L’élément naturel le plus répandu qui attaque la couche d’ozone de la Terre est le chlorométhane. Il est émis par la forêt amazonienne ainsi que par d’autres écosystèmes. Cependant, comparées aux molécules de chlorométhane provenant des forêts, celles qui sont produites par les incendies ou par les océans ont tendance à inclure davantage d’atomes de carbone d’une variété plus dangereuse. Cette distinction permet aux chercheurs de retracer les origines du gaz dans l’atmosphère.

Les chercheurs en question sont Enno Bahlmann, Frank Keppler, Julian Wittmer, Markus Greule, Heinz Friedrich Schöler, Richard Seifert, et Cornelius Zetzsch ; venant tous d’Allemagne. Ils ont mené des expériences dans une chambre de smog (chambre qui simule l’atmosphère) dans le but de découvrir comment les molécules de chlorométhane se décomposent dans l’atmosphère. L’équipe a ensuite utilisé un modèle informatique pour analyser la composition du chlorométhane atmosphérique et calculer ses émissions à partir de nombreuses sources.

Leurs travaux ont permis de suggérer que le chlorométhane émis par la végétation tropicale ne représente qu’environ 670 000 tonnes par an soit trois fois moins que les estimations précédentes. Ces nouveaux chiffres montrent qu’environ 1.5 millions de tonnes de produit chimique proviennent de sources inconnues.

Pour en savoir plus sur les nouvelles récentes concernant l’atmosphère, un article sur le sujet est disponible sur le site: LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE POURRAIT FAIRE DISPARAÎTRE L’EFFET RAFRAÎCHISSANT DES NUAGES

Ce qu’il faut retenir:

  • Une source inconnue émet un composé nuisible à l’ozone.
  • Les forêts tropicales rejettent du chlorométhane (une molécule toxique).


0 thoughts on “Amazonie: une source inconnue rejette un gaz nuisible pour l’atmosphère”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *