Les grandes étapes de la biologie moléculaire

crédit photo : Julia Audras

La biologie moléculaire est une discipline assez récente. En effet, c’est en 1869 que Miesher isole l’ADN à partir de pue et qu’il découvre la nucléine.

Après cela, c’est au XXème siècle que se feront les plus grandes découvertes en biologie moléculaire.

  • En 1944 les travaux d’Avery
  • montrerons que l’ADN est le support de l’information génétique.
  • 1953 : Watson , Crick , Wilkins et Franklin reçoivent le prix Nobel pour leur découverte sur la structure de l’ADN qui est en forme de double hélice.
  • Dans les années 1970 il y a eu la découverte des endonucléases qui sont des enzymes permettant la découpe de l’ADN. L’intégration de l’ADN grâce aux ligases. La transcription de l’ARN et de l’ADN grâce à la transcriptase et à la transcriptase inverse. Le Séquençage qui permet une lecture de l’ADN. Pour finir il y a eu la découverte des sondes et de l’hybridation (southerblot) qui servent à « voir » l’ADN.
  • C’est en 1978 qu’a eu lieu le premier clonage d’un gène ainsi que sont identification. Cette même année a eu lieu le premier diagnostic prénatal (une drépanocytose) et la première localisation chromosomique d’un gène humain (la chromatine).
  • Dans les années 1980 on commençait à commercialiser des réactifs prêts à l’emploi en forme de kits avec l’apparition du séquençage. A cette meme époque apparaissait la première banque d’ADN génomique. Il y a également eu le clonage positionnel (génétique inverse) qui a permit la découverte des gènes impliqués dans des pathologies tel que la mucoviscidose.
  • Au début des années 2000 débute l’industrialisation et le nombre de techniques se voit fortement augmenter : Il est maintenant possible d’analyser le niveau d’expression des gènes transcrits grâce aux Micro-arrays (chips ou puces). On effectue une cartographie du génome humain avec l’arrivée du séquençage haut débit. En 2004, 99 % du génome est séquencé, ce qui représente environ 26 000 gènes au lieu des 50 à 10 000 supposés. Il faut savoir qu’aujourd’hui les séquenceurs très haut débit (NGS ou Next Generation Sequencing) permettent le séquençage de plusieurs Gb en quelques jours. Cela permet de réaliser des cartographies de tumeurs, de l’exome (tous les exons) et même du génome complet.
  • En 2003 a commencé l’un des plus grands projets de recherches en biologie moléculaire, le projet ENCODE soit Encyclopedia of DNA elements. Il permet d’étudier les fonctions des gènes humains.
  • En 2007 on découvre la notion d’ADN junk ou ADN intergénique ou encore ADN poubelle. Il est plus important en terme de quantité car il représente 75 % de la quantité d’ADN total, qu’en terme de fonction.
  • En 2012 on découvre plus de 80 % du génome fonctionnel.

Aujourd’hui les avancées ne cessent pas d’être présentes.

Il est désormais possible de réaliser l’analyse sur cellule isolée ou sur ADN circulant. C’est une technologie Nanostring,ddPCR . Cela permet le dépistage d’ADN tumoral circulant dans le cancer pour suivre l’évolution des mutations dans la tumeur et la réponse au traitement. Cette technologie permet également de limiter le prélèvement fœtal par la recherche d’ADN fœtal circulant dans le sang maternel dans le cadre du diagnostic prénatal.

Liens et sources :

https://www.reseau-canope.fr/tdc/tous-les-numeros/lexperimentation-scientifique/sequences-pedagogiques/ladn-ou-le-secret-de-la-vie.html

http://acces.ens-lyon.fr/biotic/genetic/adn/html/histoire.htm

http://www.sequencage-genome.com/histoire

http://clonage2008.free.fr/historique-clonage.php

http://www.edu.upmc.fr/sdv/masselot_05001/genes_et_genomes/definition.html

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0923253208000537

https://www.universalis.fr/encyclopedie/projet-encode/

https://www.huffingtonpost.fr/laurent-alexandre/sequencage-adn_b_3266107.html

0 thoughts on “Les grandes étapes de la biologie moléculaire”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *