Les gestes à avoir quand on tient à sa planète

Avant de vous donner quelques conseils pour protéger l’environnement à votre échelle, je vais vous expliquer pourquoi le 21èmm siècle est le siècle de l’effondrement en vous donnant quelques chiffres significatifs. Cela va également nous permettre d’identifier les domaines dans lesquels nous devons nous améliorer, changer les choses et rendre les chiffres moins imposants. Je ne peux pas vous donner 100 % des chiffres mais si vous voulez en savoir un maximum allez sur le site « planetoscope.com ». Bonne lecture.

Déchets : 4 millions de tonnes par jour.

Viande : – pollution due à la production : 14,5 % de la pollution mondiale soit 7 milliards de tonnes de CO2 dans le monde. – consommation : 10,000 kg par seconde et se chiffre augmente d’environ 2,5 % par an.

Surpêche : 38,5 millions de tonnes de poissons pêchés chaque année par erreur.

Achats à l’étranger : 25 % de CO2 dans le monde.

Production de vêtements : – des milliers d’espèces tuées à cause des pesticides. – 65,000 kilowatts par heure d’électricité et 250,000 litres d’eau pour produire une seule tonne de coton. – l’énergie utilisée est le gaz qui est très polluant et non renouvelable. – produits chimiques, pas besoins de chiffres vous avez compris que c’est très mauvais pour l’environnement et pour la santé des employés. – les transports : bateaux, avions, trains et camions sont des moyens de transports polluants.

Plastiques : plus de 1,5 million d’animaux mort par an.

Voiture : 26 % de la production mondiale de CO2. (Alors si vous voulez acheter une nouvelle voiture optez plutôt pour une hybride ou une électrique.)

Forets : 13 millions d’hectares disparaissent chaque année. Pour information les forets représentent 4 milliards d’hectares.

crédit photo : Julia Audras

Personnellement, quand j’ai non seulement vu, mais surtout pris conscience de ce que représentent ces chiffres, j’ai ressenti comme une sorte de tristesse qui me pousse à me battre pour changer toutes ces catastrophes. Certes ces constats sont vraiment déprimants mais rien ne sert de se laisser abattre car ce qu’il faut maintenant c’est se bouger pour le bien de notre planète. Pour que nous et nos enfants ayons un avenir dans lequel l’air qu’ils respirent est pur.

Il faut rester positif et garder espoir car même à notre échelle de petit consommateur nous pouvons agir pour changer les choses.

Pour chaque problème il y a une solution, maintenant il faut l’appliquer.

Pour commencer, les déchets.

On peut faire beaucoup de choses pour réduire nos déchets et essayer de n’en avoir aucun, comme refuser de prendre les tractes et les pubs qu’on nous distribue dans la rue.

On peut lire nos livres et magazine sur du numérique plutôt que sur du papier.

Prendre des brosses à dents 100 % biodégradables, utiliser des produits de soins solides par exemple du dentifrice solide, du shampoing solide etc.… Ce genre de produits solides se rachètent avec des recharges donc quand on l’achète pour la première fois on l’a avec un emballage en aluminium qu’on ne jette pas car quand on rachète la recharge du produit elle vient dans un emballage écologique et on n’a plus qu’a la mettre dans l’étui en aluminium.

On peut également remplacer nos disques de cotons jetables par des disques en eucalyptus lavables et biologiques.

À présent parlons d’une activité obligatoire et qui génère le plus de déchets, faire les courses.

Pour ne pas avoir à prendre les sacs en plastique du magasin le mieux c’est de ne pas oublier de prendre un totebag (un sac en tissu écologique). Remplacer les bouteilles en plastique par des bouteilles thermos en métal. Acheter les aliments en vrac pour ne plus avoir à jeter d’emballages en plastique.

Lorsque l’on mange dehors, le midi par exemple, il vaut mieux refuser les couverts et pailles en plastiques et utiliser ses propres couverts en métal et une paille en bambou.

Changer ses boîtes en plastique par des boîtes en verre.

Ne pas acheter de serviettes en papier.

Au moment d’aller à la machine à café, ne pas prendre le gobelet en plastique mais utiliser un petit verre rétractable en métal qu’on peut toujours garder sur soi.

Pour finir, voici l’ultime conseil pour ne plus faire de déchets, observer le contenu de ça poubelle pour savoir ce qu’il est possible de modifier, par ordre de priorité, pour ne plus en avoir.

Maintenant, voyons ce qu’on peut faire, ensemble, pour régler le problème de la surconsommation de la viande et de la surpêche.

La solution est complètement évidente, il suffit de réduire ça consommation de viande et de poissons. Nous ne sommes pas obligés de complètement arrêter (même s’il est encore une fois plutôt évident que c’est bénéfique pour la planète), il suffit de réduire ; car s’il y a bien un constat que nous pouvons faire sur notre société actuelle c’est que nous sommes des consommateurs excessifs et impulsifs.

En plus de réduire il est important de choisir des produits locaux et de faire attention aux méthodes de production.

Il faut savoir que si des vêtements et autres produits sont vendus à des prix très bas c’est par ce que les employer qui les fabriques sont sous payé, que plus de produits chimiques sont utilisés ainsi que plus de transports. Acheter sur des sites comme « Wish » finance ce genre de pratiques. Il vaut mieux acheter son t-shirt à 20 euro fabriqués dans de bonnes conditions et de bien meilleur qualité chez une marque locale plutôt qu’à 10 euro sur des sites chinois qui l’auront produit dans des conditions extrêmement mauvaises et qui doit traverser la moitié de la planète pour arriver chez vous.

Autres conseils, il faut savoir être mesuré et ne pas acheter des dizaines de vêtements tous les mois. Si vous ne pouvez pas vous en empêcher je vous conseille d’acheter de nouveaux vêtements d’occasion grâce à des applications sur internet comme « United Wardrobe ». Vendez est acheter des vêtements d’occasion, de cette manière vous vous faites plaisirs tout en restant écologique.

Le dernier point abordé par cet article est la protection des forets. Nous pouvons tous agir depuis notre ordinateur pour aider à la protection des forets. Pour cela il existe des moteurs de recherche sur internet tel que « Ecosia » que vous pouvez utiliser à la place de « Google ».

Pour finir, n’oubliez pas qu’il existe de nombreuses associations qui participent chaque jour à la protection de l’environnement et qu’elles auront toujours besoin de soutiens.

crédit photo : Julia Audras

Si vous souhaitez en savoir plus sur des sujets de ce genre je vous conseille vivement d’aller voir la chaîne YouTube de Nicolas Meyrieux : https://www.youtube.com/user/NicolasMeyrieux

liens et sources :

https://www.planetoscope.com/recyclage-dechets/dechets

https://www.planetoscope.com/elevage-viande/1235-consommation-mondiale-de-viande.html

http://www.fao.org/home/en/

https://www.planetoscope.com/mortalite/1913-deces-dus-a-la-pollution-dans-le-monde.html

http://healthyliving-solutions.aldes.com/fr_export/sante

https://www.consommerdurable.com/2013/06/les-impacts-du-reseau-routier-sur-l-environnement-quelques-chiffres/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Effets_du_commerce_international_sur_l%27environnement#Exemples_de_l’impact_environnemental_des_flux_de_marchandises

https://www.academia.edu/11743150/Impact_environnemental_de_lindustrie_de_la_mode

https://www.youtube.com/user/NicolasMeyrieux

https://www.planetoscope.com/peche/826-cout-de-la-surpeche-dans-le-monde.html

https://www.planetoscope.com/forets/274-deforestation—hectares-de-foret-detruits-dans-le-monde.html

https://www.bonnegueule.fr/dossier-quel-est-le-prix-reel-dun-vetement-et-quels-sont-ses-couts-caches/

https://www.fishforward.eu/fr/facts-figures/

0 thoughts on “Les gestes à avoir quand on tient à sa planète”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *