Menu

L’œil d’Alama observe la naissance d’une planète

2 janvier 2019 - Astronomie
L’œil d’Alama observe la naissance d’une planète

Pour la première fois l’œil d’Alma observe la naissance d’une planète, une nouvelle Terre ? 

Plus de secret sur la formation des planètes car le géant télescope Alma installé au Chili a observé pour la première fois la naissance d’une planète à 180 année lumière de la Terre dans la constellation de l’Hydre. La distance entre sa jeune étoile solaire, TW Hydrae âgée de 10 millions d’année, et elle, est environ la même que celle entre nous et notre soleil, 150 millions de kilomètres. Le plus remarquable sont les similitudes entre TW Hydrae et notre soleil qui peuvent nous faire penser à la naissance d’une nouvelle Terre.

Le plus étonnant est la présence du méthanol sous forme de gaz dans le disque, ce qui encourage les hypothèses faitent par les exobiologistes sur le mystère des origines de la vie, qui sont : Quand sont apparues les molécules capables de former les premiers acides aminés ? Étaient-elles présentes avant la formation de la planète ? Le fait d’avoir découvert cette molécule nécessaire à la vie autour de TW Hydrae la rend très intéressante pour les chercheurs et renforce l’idée d’une nouvelle Terre non-loin de notre Système solaire.

L’un des signes apparent de la naissance d’une planète est l’apparition de sillons sombres au cœur des gaz et des poussières qui gravitent autour d’une étoile solaire. Des chercheurs ont découverts ce phénomène dans le disque protoplanétaire de TW Hydrae. De plus sur les images prisent par Alma on peut observer au centre du disque l’absence de poussières, ce qui est un autre signe qui prouve la formation d’une planète.

Enfin, pour avoir de meilleures images et donc plus de détails et d’informations il faut attendre l’arrivée du télescope infrarouge spatiale James Webb et celle du télescope géant européen E-ELT en 2018 et 2024. Les chercheurs ont encore énormément de choses passionnantes à découvrir sur TW Hydrae et son disque protoplanétaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *